Dérawtiseur : Vidéo sur la configuration de darktable

Dans l’article sur le choix d’un dérawtiseur (logiciel permettant de développer les fichiers bruts d’un appareil photo numérique), j’en étais arrivé à la conclusion qu’à mes yeux, seuls 3 logiciels menaient les débats.

Lightroom Classic représente toujours le meilleur choix pour qui a les moyens de s’acquitter de l’abonnement annuel d’Adobe.

Luminar AI me semblait prometteur dans le cadre d’un achat « unique ». J’avoue que les dernières mises à jour du logiciel, une fois encore, me déçoivent un peu. Skylum semble passer plus de temps dans les opérations Marketing que dans la programmation logicielle et le « Deep Learning » qu’ils prétendent avoir instillé dans Luminar AI reste malheureusement aux abonnés absents.

Au final, c’est bel et bien darktable qui s’impose comme une alternative plus que crédible à Lightroom. Si sur certains points (récupération des hautes lumières par exemple) il n’arrive pas à atteindre les performances de Lightroom, dans l’ensemble des autres fonctionnalités, il est tout à fait au niveau et se permet même parfois le luxe de surclasser le produit d’Adobe! Il n’en reste pas moins que son interface peut parfois rebuter ceux qui sont habitués à un peu moins de « rugosité », si l’on peut l’exprimer ainsi.

Dans la vidéo suivante, je vous présente la manière de configurer darktable, immédiatement après son installation et ce afin d’avoir une interface la plus efficace possible :

Vous n’avez à présent plus aucune excuse pour refuser d’essayer darktable qui, je le rappelle, est disponible pour Windows, MacOS et Linux et surtout est 100% gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.